Histoire du Taekwondo

Le Taekwondo est un art martial d'origine Sud-coréenne nommé et codifié entre la fin des années 1950 et le début des années 1960. Il est introduit en France en 1969.

L’histoire du Taekwondo est intimement liée à celle de la Corée. Au VIe siècle, se constitue le mouvement «Hwarangdo» ou "Chevalier de la fleur" fondé sur l'étude des arts martiaux et du bouddhisme. Cette «école de pensée», destinée aux jeunes aristocrates, reste une source d’inspiration dans la conduite de l’enseignement du Taekwondo, l'idéal de ce mouvement est fondé sur la recherche de la beauté, de l'harmonie et de l'épanouissement.

Outre la philosophie, le travail des frappes de pied, la recherche de l’enchainement de techniques ainsi que du déplacement y est très présent, créant ainsi un style fluide, aérien, spectaculaire et moins statique.

 

Le taekwondo se distingue des autres arts martiaux par le haut degré de spécialisation de ses pratiquants en techniques de coups de pieds (spectaculaires, notamment retournés et sautés) ainsi que par le fait que, depuis qu'il a été inclus au programme des Jeux Olympiqe en 2000 à Sydney, c’est le seul sport olympique de combat autorisant les frappes avec le pied.

 

Les pratiquants son appelés des TAEKWONDOISTE et portent une tenue appelée DOBOK. La salle d'entrainement est appelée le DOJANG.

La pratique du Taekwondo est possible à tout âge et sous différentes formes: le loisir, la technique, la démonstration et le combat.

Cet art martial passe d'abord par l'apprentissage des techniques, développe en particulier chez les enfants la coordination, la vitesse, la souplesse, la détente mais aussi la rigueur, le tout dans le respect d'autrui.

Il comporte aussi de nombreuses techniques de Self Défense très efficaces ainsi que des techniques de casse de planches.

L'esprit du Taekwondo dépasse l'idée d'un art martial statique fondé sur le sacrifice. C'est au contraire une force d'épanouissement de l'individu, capable d'assimiler la tradition avec des idées modernes ce qui en fait une discipline en constante évolution. Ces valeurs font la force de notre sport. Elles sont un concentré de celles que l'on retrouve dans notre société : la recherche du plaisir, le dépassement de soi, la persévérance, la force morale et physique, le respect d’autrui…


Les pratiquants prennent peu à peu de l'assurance en eux au fur et à mesure qu'ils en maîtrisent les techniques.